Présidentielle 2025 : la surprise que réserve Ouattara à Gbagbo et Bédié
Spread the love

A en croire le journal Le Jour Plus, proche du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel), le Président Alassane Ouattara prépare la sortie des 3 Grands de la classe politique ivoirienne, dont lui-même.
« Les parlementaires seront invités par le président de la République, Alassane Ouattara, à procéder à une réforme de la Constitution. Une dizaine d’articles vont connaître de légères ou profondes modifications. La limitation d’âge pour l’élection à la présidence de la République sera une des innovations de taille », écrit le journal Le Jour.

Selon le journal, « le président de la République, Alassane Ouattara, ne cesse de le confesser : ‘’il faut transférer le pouvoir à une nouvelle génération’’. Après le cas de force majeure de 2020, le chef de l’Etat veut renouveler la classe politique. Il lui est donc apparu nécessaire d’entreprendre quelques adaptations dans la loi n°2020-348 du 19 mars 2020, modifiant la loi n° 887 du 8 novembre 2016 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire ».

De sorte, que le Président Alassane Ouattara « pourrait, dès la rentrée parlementaire d’avril 2022, introduire un projet de loi modificative des conditions d’éligibilité à la présidence de la République (article 55) », mentionne le journal.

Qui précise que « le chef de l’Etat veut réinstaurer la limitation d’âge pour l’élection du président de la République, selon notre nos informateurs. Ce projet de loi va également inviter les sénateurs et députés à modifier le fonctionnement de l’Exécutif. L’article 55 alinéa 2 fixant les conditions d’éligibilité à l’élection du président de la République va donc enregistrer de nouvelles modifications ».

De ce fait, indique le journal, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo seraient « out », comme le serait Alassane Ouattara lui-même, tous ayant plus de 75 ans.

« Si le président de la République venait à soumettre ce projet de loi modicatif, il serait adopté par la majorité des parlementaires, y compris ceux de l’opposition dont beaucoup, sans oser le dire publiquement, appellent de leurs vœux l’arrivée de ce projet de loi », commente le journal.

Avant de préciser : « Laurent Gbagbo, 80 ans et Henri Konan Bédié, 91 ans, à la date des élections présidentielles en octobre 2025, pourraient ne pas pouvoir y prendre part. Alassane Ouattara estime que la chaîne des générations est une chose tout à fait naturelle. Il ne cesse d’exprimer sa volonté de céder le pouvoir à une génération plus jeune. Toute chose qu’il aurait faite s’il n’y avait pas eu le décès subit du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly juste avant la présidentielle de 2020 ».

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »