Mise en place d’un Comité de normalisation de la FIF : « le plan secret de la FIFA pour installer Drogba »
Spread the love

Comité de normalisation FIF: La FIFA veut-elle coûte que coûte imposer Drogba à la tête du football ivoirien ? analyse de Martial Gohourou.

Après avoir reçu toutes les informations et tous les documents qu’elle avait demandés, relatifs au processus électoral de la FIF, la FIFA s’est rendu compte, dès le départ, qu’il lui serait difficile de « sauver le soldat Didier Drogba « , dont la candidature ne répondait pas aux critères d’éligibilité.

Malgré les nombreux obstacles empêchant de placer l’ex-capitaine des Eléphants sur l’orbite présidentielle de la maison de verre de Treichville, les experts de l’instance dirigeante du football mondial ont cru pouvoir trouver la solution à leur volonté manifeste de le réintroduire dans le jeu électoral d’où il avait été sorti par l’organe en charge de conduire le processus devant désigner le successeur du défunt président de la faîtière de la discipline reine.

 

Et cela, en auditionnant toutes les personnes qui y étaient impliquées. Ils ont été confrontés à un autre échec. Loin de se décourager, après deux tentatives ratées, de réussir l’impossible, visant à offrir le fauteuil de feu Sidy Diallo à l’ancien buteur de l’Olympique de Marseille, les spécialistes de l’organisation dirigée par Gianni infantino ont affiné leur plan de passage en force.

Ils ont décidé de mettre en place un comité de normalisation pour l’institution fédérale. Pour ce faire, ses petites mains, dans une séquence de communication, tentent d’imposer l’idée de la nécessité d’élargir la base électorale du scrutin à venir de la FIF. En permettant aux Ligues et aux clubs du ballon rond féminin d’avoir un droit de vote. Et pour cause, ces derniers sont conscients que la majorité actuelle des membres actifs de la Fédération de football est braquée contre l’enfant de Niaprahio.

Par ailleurs, pour alléger le verrou pour qu’il puisse se présenter à l’élection à la présidence de la maison de verre de Treichville, l’on procédera à un toilettage des textes. Pour faciliter la tâche au comité de normalisation, un impératif qui s’impose pour voler au secours de Didier Drogba, qui se retrouve, aujourd’hui, esseulé, même dans son propre camp, faute d’avoir obtenu le soutien de la majorité des clubs et de groupements d’intérêt, on assiste à la mise en scène de certains patrons d’associations sportives.

Ils sont intéressés par le poste tant convoité de président de la Ligue professionnelle de football (LPF). Suivez mon regard. Ces derniers font campagne pour que l’un des leurs, notamment l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Chine ou le président du CNO-CIV, dirige le comité de normalisation. Affaire à suivre.

Source : Actualitéivoire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »