Ouakam : un meurtre pour 500 Fcfa de crédit téléphonique
Spread the love

Des travaux forcés à perpétuité, c’est ce que risque le maçon Guedji Ndour, qui comparaissait hier-mercredi à la barre de la Chambre criminelle de Dakar, pour meurtre. Cet accusé avait, en 2015, à Ouakam tué à coup de couteaux son hôte Pape Diop, pour une banale histoire de 500 f CFA de crédit  téléphonique.  Selon Les Echos qui rapporte l’audience, le verdict est attendu le 4 mars prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.