LE MINISTRE DE LA CULTURE REND VISITE À OMAR PÈNE, BAABA MAAL ET XUMAN
Spread the love

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a promis mardi le soutien de son ministère aux artistes musiciens et aux professionnels de la production musicale affectés par la maladie à coronavirus. Il a fait cette promesse lors d’une visite rendue à certains d’entre eux pour s’enquérir des conséquences de la pandémie du covid19 sur leurs activités professionnelles. La rencontre d’Abdoulaye Diop avec des professionnels de la musique était la suite d’une ‘’visite de courtoisie’’ qu’il a entamée lundi aux domiciles de plusieurs ténors de ce secteur d’activité, dont Youssou N’Dour, Ismaël Lô, Thione Seck et Aïda Samb. Pour s’enquérir des conséquences du Covid 19 sur les arts et la culture, M. Diop a rendu visite mardi aux artistes musiciens Omar Pène et Baaba Maal, ainsi qu’au rappeur Xuman. Il a également visité la société de productions musicales et audiovisuelles Prince Art, avant de clôturer sa tournée par une visite chez le leader du Daande Lenõl, Baba Maal, qui lui a fait part d’un voyage professionnel prévu au Brésil mais retardé à cause de la pandémie du Covid 19. ‘’Pour l’instant, nous sommes en train de travailler de très près avec les cabinets pour évaluer nos pertes et voir comment faire pour s’en sortir. On ne peut pas connaître le montant exact maintenant, mais c’est des centaines de millions de francs CFA’’, a dit Baaba Maal au ministre de la Culture et de la Communication. Un vaste programme de son groupe musical a été annulé à cause du Covid-19. ‘’Le Daande Lenõl devait fêter ses trente-cinq ans d’existence, sous le parrainage du président de la République, avec Youssou N’Dour comme invité d’honneur. Ensuite, j’étais sur le point de boucler un album international, pour lequel je devais aller au Brésil et en Haïti, en plus de concerts, films et d’autres projets. Mais je suis obligé de rester là et de surseoir à tout cela jusqu’à la fin de cette pandémie’’, a-t-il ajouté. Baaba Maal a salué ‘’la clairvoyance’’ du chef de l’Etat dans la gestion de la pandémie. Il a par ailleurs exprimé le souhait d’aider les ‘’nouveaux talents’’ de la musique, qui seront obligés de ‘’tout reprendre à la fin’’ de la pandémie de coronavirus. Ndiaga Ndour, le directeur de production de Prince Art, a fait part au ministre de la Culture et de la Communication des conséquences du Covid-19 sur les activités de la société qu’il dirige. La chanteuse Viviane Chidid, collaboratrice de Prince Art et auteure d’un nouvel album, n’a pas eu le temps d’en faire la promotion à cause de la maladie qui sévit dans plusieurs pays. ‘’On a dépensé 50 millions de francs CFA au moins pour la préparation de l’album’’, a-t-il dit à Abdoulaye Diop. La présidente du conseil d’administration de la Société sénégalaise du droit d’auteur et droits voisins (SODAV), Ngoné Ndour, a reçu la visite du ministre de la Culture et de la Communication. La SODAV, chargée de percevoir les redevances des artistes, de les répartir, et de financer des actions sociales et culturelles, a perdu ‘’au moins 50% des sommes’’ qu’elle devrait percevoir depuis le début de la pandémie de coronavirus, selon Mme Ndour. ‘’Des efforts doivent être faits par la tutelle (le ministère de la Culture) pour permettre à la SODAV d’enrôler, dans son assiette de collecte, la copie privée’’, a-t-elle dit, expliquant que cela permettra aux particuliers de copier, pour leur usage personnel, une œuvre soumise au droit d’auteur, afin d’augmenter les revenus des artistes. Le musicien Omar Pène, après une carrière musicale de 40 ans au moins, déclare n’avoir jamais reçu à son domicile la visite d’un ministre de la Culture, avant celle d’Abdoulaye Diop. ‘’C’est la première fois qu’un ministre de la Culture me rend visite chez moi’’, a-t-il souligné. ‘’Cela montre que les autorités, le chef de l’Etat au premier chef, nous considèrent comme des citoyens à part entière’’, a ajouté Pène, déplorant l’‘’arrêt’’ de ses activités professionnelles à cause de la pandémie. ‘’C’est un honneur pour moi de recevoir le ministre [de la Culture] pour lui parler ouvertement de ce qu’on attend de lui. Et on espère qu’il trouvera des solutions à nos problèmes’’, a-t-il dit. ‘’Nous travaillons avec des gens qui éprouvent certaines difficultés, en cette période de pandémie, pour subvenir à leurs besoins’’, a poursuivi Omar Pène.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »