Les journaux s’intéressent à une probable libération de Karim Wade
Spread the love

Les journaux reçus mercredi à l’APS s’intéressent à une probable sortie de Karim Wade de prison, après la liberté provisoire accordée à Ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bourgi, Alioune Samba Diassé et Papa Mamadou Pouye.

‘’Le Procureur spécial prés la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) informe que Ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé ont bénéficié ce mardi 31 mai d’une autorisation de sortie du territoire pour des raisons humanitaires. Papa Mamadou Pouye a, pour sa part, bénéficié d’une libération conditionnelle (….)’’, a annoncé mardi le ministère de la Justice dans un communiqué.

Parlant de ces libérations, Le Quotidien titre : ‘’Pouye ouvre le tunnel pour Karim’’.

Aboukhalil dit Bibo Bourgi, Alioune Samba Diassé, Papa Mamadou Pouye sont présentés comme les complices de Karim Wade en prison pour enrichissement illicite.

‘’Ce vent qui souffle sur le dossier de la CREI intervient dans un contexte d’apaisement du climat politique avec le lancement du dialogue national. Il ne reste plus que le fils de l’ancien président et les supputations vont bon train quant à son élargissement imminent’’, souligne le journal.

Le Quotidien rappelle aussi les appels, lors de la cérémonie de lancement du dialogue national, de Me El Hadj Diouf et Oumar Sarr (PDS), pour la libération de Karim Wade.

Pour Enquête, Karim ‘’(est) dans la salle d’attente’’.

‘’La justice sénégalaise met beaucoup d’eau dans son vin’’ avec les mesures de clémence dont ont bénéficié Ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé et Mamadou Pouye, note le journal.

Parmi les acteurs de ce procès dit des biens mal acquis, ‘’Karim Wade est seul (…) dans les liens de la détention. Mais pas pour longtemps encore’’, selon Enquête.

Pour La Tribune, ‘’les jours de Karim Wade à Rebeuss sont comptés’’. Le journal Libération également s’interroge : ‘’Karim Wade, un pas hors de Rebeuss ?’’ La publication, citant des sources, note que ‘’ce ne serait plus qu’une question de jours’’.

Selon Walfadjri, la liberté provisoire accordée à Bourgi et Diassé et le coup de fil de Macky Sall à Me Wade, lors de l’anniversaire de ce dernier, sont des ‘’signes avant-coureurs de la libération de Karim Wade’’.

‘’Les choses semblent bouger après la participation du PDS à l’ouverture du dialogue national. Non seulement le président Macky Sall a fait signe en direction de son ancien mentor (Me Wade) mais aussi il est en train de poser des actes allant dans le sens de la décrispation des relations heurtées avec ses anciens camarades de parti’’, écrit Walf.

Source:APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.