Guinée : La réplique salée de la junte à la CEDEAO
Spread the love
Réunis, hier jeudi, en Sommet extraordinaire à Accra, la capitale ghanéenne, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a annoncé des sanctions ciblées contre le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya et les putschistes qui ont renversé le président Alpha Condé, le 5 septembre dernier.
 
A travers une note rendue publique ce vendredi, le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) a porté la réplique aux présidents de l’institution sous-régionale qu’il assimile d’ailleurs à un «syndicat».
«Nous CNRD, restons fermes sur nos positions et ne nous laisserons pas intimider par ce syndicat des chefs d’Etat». Dans ladite note, la junte guinéenne ajoute : «Nous n’avons des comptes à rendre qu’au seul peuple de Guinée.»
Pour rappel, la CEDEAO a également exigé des putschistes la tenue, dans un délai de six mois, des élections présidentielle et législatives pour la restauration de l’ordre constitutionnel en République  de Guinée.

commentaires

1 thought on “Guinée : La réplique salée de la junte à la CEDEAO

  1. ECOWAS has no moral right to impose on the people of Guinea,. Any discussion about Africa unity and progress in the midst of president Alassane Quattara is a complete joke to the democracy of the continent.

    The decision made by the Guinean people must be respected and heard by ECOWAS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »