ActualitesPolitique

La classe politique invitée à « toujours user de la force de l’argument »

Spread the love
L’Imam de Bignona (sud), El Hadji Ousmane Fansou Bodian, a invité la classe politique sénégalaise à « toujours user de la force de l’argument » et du dialogue en vue de préserver la paix au Sénégal, en perspective notamment de la campagne électorale pour les législatives du 30 juillet prochain.
« Nous exhortons les hommes politiques à user de la force de l’argument et non de l’argument de la force et invitons la classe politique au dialogue pour un Sénégal paisible », a lancé le guide religieux, vendredi, lors de la cérémonie officielle de la 27e édition du « Gamou » annuel de Bignona.
Ce rendez-vous religieux, l’un des plus importants en Casamance (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor), organisé cette année au stade départemental de Bignona, a réuni des milliers de fidèles sénégalais et d’autres pays, dont la Côte d’Ivoire.
Des délégations venues d’Europe et des Etats-Unis d’Amérique ont participé à la manifestation, aux côtés de plusieurs députés, élus locaux et autorités administratives, dont le gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, et le secrétaire d’Etat aux organisations paysannes, Moustapha Lo Diatta.
Devant des milliers de fidèles, il a formulé des prières pour « un bon déroulement » des élections législatives du 30 juillet prochain et la réalisation des projets de l’Etat pour « un Sénégal émergent ».
Né en 1942 à Diégoune, dans l’arrondissement de Tendouck (département de Bignona), El Hadji Ousmane Fansou Bodian est un chef religieux doublé d’un soufi humaniste.
Il est connu dans toute la Casamance et dans certains pays de la sous-région, dont la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali et la Mauritanie.
Après avoir séjourné dans plusieurs pays (Maroc, Egypte, Tunisie, Arabie Saoudite, Iran et Syrie), pour approfondir ses connaissances islamiques, il s’est établi à Bignona pour vulgariser son savoir.
Considéré comme l’une des figures de proue de l’islam dans la région de Ziguinchor, El Hadji Ousmane Fansou Bodian a réussi à implanter un réseau de plus de 300 écoles et instituts islamiques assurant la formation des jeunes et l’encadrement de plusieurs imams sénégalais et ceux d’autres pays.
Il est connu pour ses nombreuses démarches dans la recherche de la paix en Casamance (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor) et l’instauration d’un dialogue interreligieux.

commentaires

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.