Bobi Wine arrêté après avoir posé sa candidature pour la présidentielle de 2021
Spread the love

Bobi Wine, figure de l’opposition ougandaise, a été ramené de force à son domicile mardi après avoir annoncé officiellement sa volonté de défier Yoweri Museveni, aux prochaines présidentielles de 2021.

Le chanteur, activiste et député, n’en fini pas d’avoir des démêlés avec la police du pays. Après avoir été arrêté puis relâché à plusieurs reprises ces derniers mois, il a de nouveau été appréhendé ce mardi par les forces de l’ordre ougandaise.

Selon des images diffusées sur la télévision ougandaise, Bobi Wine aurait été sorti de sa voiture par les forces de sécurité puis embarqué dans un véhicule et ramené à son domicile. Il venait tout juste de déposer officiellement sa candidature pour la prochaine présidentielle. Ses partisans, venus l’accompagner au centre de Kyambogo, auraient de leur côté été dispersés par des tirs de gaz lacrymogènes.

A 38 ans, Bobi Wine profite d’un large soutien de la jeunesse ougandaise. Il rejoint la dizaine de candidats en lice pour prendre la succession de Yoweri Museveni, en place depuis 1986 et qui brigue un sixième mandat consécutif.

L’un des leaders de l’opposition, Patrick Amuriat, aurait également été arrêté ce mardi au siège du parti du FDC alors qu’il s’apprêtait à se rendre à la commission électorale pour déposer à son tour sa candidature.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com