Angola : Isabel Dos Santos mis à mal par les « FinCEn Files »
Spread the love

Isabel Dos Santos mis à mal par les FinCEn Files.

Une enquête Buzzfeed News a révélé lundi que la fille de l’ancien président angolais José Eduardo Dos Santos, aurait fait l’objet de deux rapports d’activités suspectes en 2013 aux Etats-Unis.

Ces deux investigations effectuées par les banques JP Morgan et Standard Chartered ont été envoyé cette année-là à Fincen, l’agence fédérale chargée de poursuivre et de transmettre les soupçons sur d‘éventuels projets de blanchiment d’argent.

Ce sont les transferts d‘argent liés à Unitel, entreprise de Sindika Dokolo époux d’Isabelle Dos Santos, et au commerce du diamant dans lequel il était partenaire de l’état angolais qui auraient semé le doute.

Bien que ni Isabel dos Santos ni son père ne soient clients d’une banque américaine, « le rapport envoyé au FinCEN montre comment JP Morgan avait été indirectement impliqué, en tant que banque correspondante, dans des virements de Sindika Dokolo sur le compte d’une société néerlandaise, Melbourne Investments BV.

En outre, Isabel Dos Santos est actuellement accusée de fraude, de détournement de fonds, de blanchiment d’argent, de trafic d’influence, d’abus de biens sociaux et de faux en écriture en Angola, où elle ne s’est pas rendue deux ans.

La fille aînée de l’ancien président, risque de lourde peine de prison.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »